CEP Estavayer

Centre éducatif et pédagogique

 

Le service de logopédie, psychologie et psychomotricité (SLPP) constitue un élément du réseau de mesures d’aide scolaire, à disposition des élèves fribourgeois du circuit de l’école régulière.

 

La première étape nécessaire pour un demandeur (parents, enseignant(e)s, …), consiste en un entretien préliminaire avec le ou les thérapeutes, dans la confidentialité et sans engagement.

Suite à ce premier contact informel, les professionnels et le demandeur conviennent ensemble d’un projet de consultation et des démarches à entreprendre et formaliser.

 

Les spécialistes du SLPP interviennent dans l’analyse, la prévention, l’évolution et le traitement des difficultés que peuvent rencontrer les élèves au cours de leur scolarité.

 

La psychologie scolaire intervient pour des problématiques qui peuvent toucher à la fois les aspects cognitifs, relationnels et affectifs de l’enfant.

Ces difficultés peuvent concerner :

  • les apprentissages : compétences et motivation ;
  • les fonctions intellectuelles : raisonnement, mémoire, organisation spatio-temporelle, perceptions ;
  • l’attention, la concentration, l’agitation;
  • le comportement et les relations sociales : agressivité, isolement, intégration, adaptation à la vie de la classe ;
  • l’image de soi, les peurs, la gestion des émotions ;
  • les relations familiales : crises ou situations difficiles ;
  • les manifestations psychosomatiques.

 

En logopédie, les troubles habituellement rencontrés auprès de la population scolaire sont les suivants :

  • langage oral : troubles d’articulation, retards de parole et de langage, dyslalies, dysphasies, bégaiement, troubles de la tonalité, dysphonie ;
  • langage écrit : troubles des apprentissages grapholexiques, dyslexies, dysorthographies, dyscalculies ;
  • communication verbale et non-verbale : adaptation sociale du discours, cohérence verbal/non-verbal, respect des règles de communication ;
  • représentation mentale : au niveau du langage oral et écrit, au niveau des aspects concrets et conceptuels ;
  • troubles de l’organisation spatio-temporelle, mnésiques, perceptifs, métalinguistiques.

 

La thérapie psychomotrice est une thérapie à médiation corporelle. Les indications concernent les troubles suivants :

  • motricité globale et fine : l’enfant est maladroit, manque d’équilibre, coordonne mal ses mouvements, n’est pas habile avec ses mains. Son mouvement peut manquer de fluidité, d’ampleur ou demander beaucoup d’efforts, …
  • régulation tonique et coordination / gestion tonico-émotionnelle : l’enfant est raide, crispé, ou au contraire, tout mou. Il peut présenter des tics ou un bégaiement …
  • intégration sensorielle et perception
  • schéma corporel : l’enfant n’est pas latéralisé, il n’a pas clairement conscience de son corps dans l’environnement. Il ajuste mal ses gestes par rapport aux objets, il se cogne partout, …
  • comportement : l’enfant est agité, agressif, bagarreur ou alors timide, inhibé. Il a de la peine à entrer en relation avec les autres, à prendre sa place de façon adéquate, à s’affirmer. Il montre un manque ou un excès de confiance et d’estime de lui-même, …
  • intégrité corporelle : l’enfant a un vécu corporel douloureux (maladie, hospitalisation, violence, abus sexuel …)
  • attention et concentration
  • organisation spatiale et temporelle : l’enfant s’oriente avec difficulté dans un parcours, il perçoit mal le rythme, il a de la peine à se situer dans le temps, …
  • apprentissage scolaire : l’enfant manque d’attention et de concentration, il n’arrive pas à s’organiser dans son travail, il rencontre des difficultés importantes en motricité fine (dessin, écriture, bricolage), …

 

Les mesures d’aide sont adaptées et les types d’intervention modulés en fonction des différentes situations. Elles peuvent prendre les formes suivantes :

  • traitement ou soutien individuel ou en groupe;
  • entretiens et conseils avec les personnes de référence;
  • guidance;
  • séances de collaboration avec les membres du réseau autour de l’enfant;
  • contrôles d’évolution;
  • orientation scolaire;
  • demandes d’examens complémentaires.

 

La psychologie travaille avec l’enfant sur les modes verbaux et non verbaux. Il observe et écoute l’enfant pour comprendre sa façon d’interagir avec l’environnement et sa représentation du monde. A la communication verbale se mêlent dessins, jeux symboliques, jeux de règles ou éducatifs, activités créatrices, contes, images, mises en actes. L’expression créative propre à l’enfant est exploitée pour changer le sens du comportement problématique et pour trouver de nouvelles solutions pour faire face aux difficultés auxquelles il est confronté.

 

La logopédie propose une aide thérapeutique qui s’inscrit en complémentarité avec les appuis pédagogiques que l’école peut offrir. Au moyen d’interactions verbales gratifiantes, d’activités variées, ludiques et /ou spécifiques en lien avec l’oral et l’écrit, l’enfant a l’occasion de reconstruire un autre rapport au langage et aux apprentissages. En tenant compte de la singularité de chaque enfant, les logopédistes font appel à différents outils comme l’imaginaire, le jeu, le dessin, les supports numériques et toute autre activité pouvant mobiliser les ressources de l’enfant. L’enfant, ses intérêts et ses ressources sont toujours au centre des interventions logopédiques.

 

La psychomotricité offre une aide thérapeutique où le spécialiste et l’enfant sont engagés dans une communication globale, tant sur le plan corporel et émotionnel que verbal. Elle met à disposition de l’enfant des moyens thérapeutiques très variés : pratiques corporelles diverses, arts plastiques et graphiques, approches ludiques et techniques de relaxation, modulés selon les besoins propres à l’enfant.

La salle de psychomotricité offre un cadre thérapeutique, spatial et temporel protégé qui favorise l’exploration et l’expression de soi.

 

Schéma du processus d’intervention du SLPP